vendredi 7 septembre 2012

Le prince charmant met de l'autobronzant - Ellen Willer

1
Auteur: Ellen Willer
Edition: Marabout
Pages: 286
 
 Le résumé:
Les coulisses du tournage d'une émission de télé-réalité comme si vous y étiez ! Emma décroche le poste envié de productrice d'une émission de télé-réalité calquée sur le Bachelor (10 femmes pour 1 homme, le Chevalier à la rose). Derrière les pailletttes, elle va vite découvrir l'envers du décor et tomber dans les pièges qu'on lui a tendus. Saura-t-elle tirer son épingle du jeu sans y perdre son âme? Intrigues, univers du show-bizz, producteurs sans scrupules, palaces de la Côte d'Azur, un golden boy et 10 femmes qui lui tournent autour: tous les ingrédients de la french romance sont là !
 
 
Mon avis:
Je suis sortie de ce livre avec des sentiments mitigés.
 
On va commencer par un point positif : il y a ENFIN un livre de chick-lit où l’héroïne ne fait pas partie d’une maison d’édition, d’un grand magazine ou un truc du même genre ! J’ai lu pas mal de romans issus de ce genre et je commençais à m’en lasser à cause (en partie bien sûr) des métiers des héroïnes. Bon ici on n’en est pas très loin car elle travaille dans le domaine de la télé MAIS je trouve que ça change quand même un peu.
 
En ce qui concerne les personnages, je me suis facilement identifié au personnage principal, Emmanuelle (qui est parfois agaçante parce qu’elle reste campée sur ses positions, elle n’est pas très ouverte) mais tout au long de l’histoire je me suis méfiée de Franz, le prétendant. Je ne savais pas vraiment s’il était un personnage sincère ou s’il jouait un double jeu. Est-ce que j’ai eu raison ou tord ? A vous de le découvrir. :-D
 
Ce n’est pas le livre le plus drôle que j’ai lu en chick-lit (par contre j’adore le titre !) mais il y a des passages sympas (notamment grâce à une des candidates au jeu de la téléréalité qui a une fâcheuse tendance à faire des caprices de stars). Néanmoins, ce roman traîne en longueur, on s'ennuie, l'histoire n'avance jamais vraiment. Je me suis fait violence pour le terminer.
 
Voilà toutes les raisons qui  expliquent pourquoi je n’ai pas été très emballé, on passe un bon moment mais c’est tout. Il existe une suite à ce livre : le prince charmant fait péter l’audimat mais je ne suis pas certaine d’avoir envie de la lire.

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire