dimanche 28 octobre 2012

Quatre filles et un jean, tome 1 : le premier été - Ann Brashares

2
Auteur: Ann Brashares
Edition: Gallimard (jeunesse)
Pages: 308

Le résumé :
Un jean acheté dans une boutique d'occasion va devenir le lien entre quatre adolescentes. Carmen est brune et un peu ronde, elle parle sans détour et a un problème avec son père divorcé qui lui réserve une drôle de surprise. Tibby est un garçon manqué et ne fait pas son âge. Bridget, la troisième, est blonde, superbe et sportive, volontaire jusqu'à l'erreur... La dernière est Lena la brune, très introvertie, et grecque jusque dans ses sentiments. Chacune va se retrouver séparée pour les vacances, et ce jean magique sera leur lien indéfectible, source de fidélité. Il sera témoin de la découverte pour chacune d'entre elles de la profondeur de l'amour. Que ce soit l'amitié d'une petite leucémique ou la révélation de l'amour paternel pour certaines, ou bien la rencontre du premier amour, authentique ou source d'une amère déception pour l'autre.
 
Mon avis :
Pour moi, il s'agissait d'une relecture parce que j'avais commencé cette saga au collège (ça remonte donc à plusieurs années) mais il me semble que je m'étais arrêtée au troisième tome (il y en a cinq en tout). Je m'y suis replongée avec plaisir et ça m'a rappelé des souvenirs d'enfance.
J'aime beaucoup le style d'Ann Brashares, il est fluide et ses livres peuvent beaucoup plaire aux ados voir même aux plus âgés. L'histoire est raconté par les quatres amies, les points de vue changent donc assez souvent mais pour une fois, je n'ai pas confondu les personnages.
Je me suis attachée à tous les personnages avec une petite préférence pour Bapi, le grand-père de Lena. C'est un personnage secondaire mais le lien qui l'unit à sa petite fille est très touchant.
Carmen, Bridget, Tibby et Lena sont très proches, elles sont sincères les unes envers les autres (à l'opposé des Menteuses). Quand l'une va mal, elles s'aident; ces filles sont les preuves d'une grande amitié comme on en voudrait. Elles se serrent les coudes quoi qu'il arrive, le meilleur comme le pire.
Pendant les vacances, ces quatre amies s'envoient des lettres (les téléphones portables ou autres technologies avancées ne sont pas présents dans ce livre) qui se fondent parfaitement dans l'histoire. En effet l'auteur évite les répétitions en se servant des lettres comme un outils qui informe le lecteur des événements qui se sont déroulés en son absence.
J'ai également apprécié de retrouver avant chaque chapitres une citation soit d'une personnalité connue, soit d'un personnage secondaire de l'histoire. Je trouve ça agréable , parfois les citations font réfléchir, parfois rire, ça rajoute un petit plus selon moi.
De nombreux thèmes sont abordés : la maladie, le divorce, la famille recomposée, les différences culturelles, etc. Ann Brashares parvient à manier avec brio les différentes émotions liées  à ces thèmes, on passe du rire aux larmes assez facilement.
Pour finir, je ne regrette pas d'avoir relu ce livre, plusieurs années après j'aime toujours autant et il me fait toujours rêver.
 
Merci à Harmo20 d'avoir organisé cette lecture commune !
 
Les avis des autres participants:
 
Lu dans le cadre du challenge jeunesse/young adult
challenge jeunesse young adult
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire