mardi 5 mars 2013

La mafia du chocolat, tome 1- Gabrielle Zevin

mafia
 
C'est un livre que j'avais demandé pour Noël, autant vous dire que je voulais absolument le lire et que je l'attendais au tournant. Quelle déception ! Avec un titre comme celui-là, on s'attend à être pris au coeur du trafic de chocolat mais ce n'est pas le cas. La romance prend le dessus et c'est bien dommage car le roman perd tout son intérêt. La prohibition du chocolat est loin derrière et le café, n'en parlons pas.
L'auteur fait tout trop vite, les actions ne durent pas assez, elles ne sont pas développées ce qui donne une impression de baclé.  Le livre pourrait être raccourci sans que ça change quoi que ce soit à l'histoire.
Je ne me suis pas attachée aux personnages, probablement parce qu'on ne les connaît pas assez. Les prénoms sont censés être originaux (je n'ai rien contre ça d'habitude) mais au final ils ne sont pas simple à prononcer et c'est quelque chose que je ne supporte pas puisque je butte sur des mots.
La narratrice intervient dans le roman et j'ai eu l'impression d'être dérangé, qu'on interrompait ma lecture. Ses interventions n'apportent rien et arrivent comme un chevau sur la soupe. J'ai même le sentiment qu'elles sont simplement là pour encourager le lecteur à poursuivre sa lecture et éviter qu'il ne jette le livre à travers la pièce. Ceci n'est bien entendu que ma propre opinion.
La petite phrase de  sur la quatrième de couverture m'a bien fait rire car il compare le roman au Parrain. Ah ah. Ou pas.

la fille du parrain

Le second tome "la fille du parrain" est sorti le 1er mars.
 
Lu dans le cadre :

100 livres challenge

challenge jeunesse young adult

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire