lundi 27 mai 2013

Le théorème des Katherine - John Green

 
Pour Colin, jeune homme surdoué, la femme idéale s'appelle Katherine. Il est sorti avec 19 Katherine… et s'est fait larguer chaque fois.
Lorsque sa 19ème Katherine le quitte, il part noyer son chagrin dans un voyage avec son ami Hassan. Alors qu’il élabore une formule mathématique pour prédire la date de rupture avec sa prochaine Katherine, une rencontre va remettre en cause son idéologie de l’amour. Et si l’amour ne respectait pas le théorème des Katherine ?
 
Le théorème des Katherine - John Green
Nathan - 279 pages
 
 
 
J'attendais beaucoup de ce livre en connaissant la réputation de John Green. Pour ma part je n'ai pas été convaincue.
 
La quatrième de couverture m'avait donné très envie de découvrir ce roman. J'étais curieuse de savoir comment les mathématiques pouvaient être le thème principal d'un roman. L'idée de base est très bonne et trouve sa place dans l'histoire : Colin est sorti avec 19 Katherine et à chaque fois s'il s'est fait larguer. Et si un théorème pouvait prédire ses futures ruptures ? Deux domaines très éloignés l'un de l'autre se rejoignent : le hasard et la science.
Au lycée j'ai choisi la filière littéraire, n'ayant aucunes prédispositions avec les matières scientifiques. J'ai donc débuté ma lecture avec une certaine appréhension mais grâce aux explications de l'auteur, je n'ai pas eu de soucis de compréhension. A la fin du roman, on retrouve un dossier expliquant en détail le théorème : un bon point pour les nuls comme moi !
 
J'ai identifié Colin à Kyle de la série télévisée Kyle XY (sûrement dû en partie au jeune homme sur la couverture qui lui ressemble beaucoup). C'est le seul personnage qui m'a plu et qui m'a poussé à terminer ma lecture. C'est un jeune homme surdoué (mordu d'anagrammes) et très sensible (il a très mal vécu sa dernière rupture).
Hassan, son meilleur ami fera son maximum pour le soutenir et lui changer les idées. Il est l'opposé total de Colin : les études ne l'intéressent pas et sa vie sentimentale est un désert.
Lorsque les deux compères partent en road trip, je m'attendais à parcourir tout le pays à leurs côtés. J'ai vite déchanté quand je me suis rendue compte qu'ils s'arrêtaient dans la première ville venue.
Les autres personnages secondaires ne m'ont pas intéressée plus que ça, malgré leur importance dans l'intrigue je n'ai pas réussi à m'attacher à eux.
 
En ce qui concerne le style de l'auteur, il ne m'a pas convaincu. Il pousse l'exagération au maximum tandis que j'aurais préféré un ton moins "décalé". Je ne prenais pas toujours au sérieux les avancés du théorème de Colin car cela me semblait improbable. J'ai tout de même beaucoup apprécié son humour  dans les notes de bas de pages et à la fin du récit.
 
Malgré une lecture décevante (trop d'attentes) je compte lire Nos étoiles contraires du même auteur. Le sujet plus grave saura peut-être me faire apprécier John Green.
 
***

Ce livre rentre dans :


 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire