lundi 29 juillet 2013

Les chroniques lunaires, T1: Cinder - Marissa Meyer

Couverture Chroniques Lunaires, tome 1 : Cinder
A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l'atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu'elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre.
Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie - son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu'éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n'a aucune chance de s'épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune !
Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l'humanité est peut-être entre ses mains.
Les chroniques lunaires, tome 1: Cinder - Marissa Meyer
Pocket Jeunesse - 412 pages
COUP DE COEUR 
C’était pas gagné :
Pour bien des raisons j'ai failli ne jamais lire Cinder. La couverture ne me plaisait pas vraiment et allez savoir pourquoi, j'étais persuadée qu'il était question de zombies et non de robots. Les chroniques étaient positives et m'ont donc poussée à prêter plus d'attention au roman.
Mon appréhension était de retrouver une pâle copie du conte de Cendrillon. Certes on retrouve des éléments et des extraits de l'œuvre originale sont disséminés entre les chapitres mais ça ne reste pas au premier plan de l'intrigue.
 
I-robot en mieux :
Cinder est une cyborg, elle est mi-humaine, mi-robot et contrairement à Elysia (l'héroïne robot de Version Bêta), je n'ai eu aucun mal à m'attacher à elle. Son côté humain ressortait davantage à mes yeux et je voyais ces parties robots comme des prothèses dû à un handicap.
Concernant la grosse révélation de la fin, je l'ai vu venir depuis les 30% où un dialogue a révélé trop de détails. Je pensais donc que cet élément serait révélé beaucoup plus tôt. Ce détail ne m'a pas gâché ma lecture car l'univers créé par l'auteur est tellement riche que l'on ne s'ennuie pas une seconde. J'ai néanmoins aimé apprendre les détails concernant cette révélation.
 
Et le conte dans tout ça ?
Cinder a été adopté et tout comme Cendrillon, elle vit avec sa belle-mère et ses deux demi-sœurs. Dans un premier temps j'ai trouvé que sa belle-famille restait assez gentille et que l'on perdait en "cruauté" par rapport au conte. Mais c'est mal connaître l'auteur car en avançant dans le roman, l'intrigue est de plus en plus sombre et les personnages révèlent leur vrai visage. C'est une héroïne comme je les aime, elle est forte mais elle a sa part de faiblesse.
Le prince charmant de Cinder est attachant et légèrement en dehors des convenances dès qu'il le peut.
 
Star Wars sort de cet android !
Une amie de Cinder est un robot et je ne pouvais pas m'empêcher de comparer ce personnage à R2D2 de Star Wars. Je trouve qu'elle lui ressemble beaucoup avec son côté joueur.
 
Des physiques flous :
Il y a un point qui m'a pourtant chiffonné : la description des personnages. A moins que ce ne soit une inattention de ma part, les personnages sont très peu décrits physiquement. Je n'ai pas le souvenir de savoir à quoi ressemble Cinder hormis ces membres robotiques.
 
La scène mythique :
J'attendais l'épisode du premier bal avec une grande impatience et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il est...spécial ! C'est un clin d'œil très original du conte d'origine.
 
En conclusion :
Cette réinterprétation m'a donné très envie de replonger dans les contes. J'attends la suite avec une grande impatience. Car une fois commencé on ne peut plus lâcher cette histoire, c'est addictif.
 
 
Lecture commune organisée par Mysweetlies sur Livraddict, voici les avis des participants:
 
 

1 commentaire: